Google+

Muriel Roland Darcourt - Auteur

TEXTES à lire, TEXTES à jouer... Monologues, Poésies, Lettres, Fragments, Nouvelles, Romans, Saynètes, Scénarios, Pièces de théâtre...Les textes de ce site sont protégés par un COPYRIGHT.


Poésie : Le Joueur

Publié par Muriel Roland Darcourt sur 15 Août 2010, 12:43pm

Catégories : #Poésies

  Casinostreap

 

 

Dans le vitrail des jours où règne la tourmente,

 Quand le rouge sanguin crie plus fort que le bleu,

 Je me noie dans l’asile aux vils et mille jeux

 Que des souvenirs lourds invectivent et aimantent.

 

  Lumières mornes, lustres, et oppressants silences,

 Surenchères éphémères de tapis décadents,

 Les joies et les peines fières, me flagellent les sangs,

 Au son du lucre qu’ignore la bienséance.

 

  Et l’in satiété d’un homme seul, à l’écart,

 Jetant ses palets impudiques au velours vert,

 Dans un plaisir inouï ! Dont l’outrance m’égare

 Moi qui dés le matin hasarde une nuit austère.

 

  Il caresse l’idée de ces faveurs nouvelles

 Alternant rouge et noir, désir, la peur, l’espoir

 Pour mises et appâts, je n’ai que mes dentelles

   

A donner aux gagnants, quand je perds certains soirs.

 Je paye de mes charmes et me ronge le cœur

 De voir que les uns jouent ce que les autres pleurent.

  

 5 décembre 2006

 

 

Muriel Roland Darcourt

Poésie - Le Joueur - Casinostreap

Le-Metro.jpg

* Paru dans le numéro 13 du magazine "Reflets d'Ombres" (octobre 2007)

Commenter cet article

une voyance gratuite 16/03/2013 11:18


Salut tous et toutes ton site est génial, il est complet et super attrayant! ta petite présentation est très sympa! Bon courage de ma part !!!


 

Arrid 04/11/2012 18:18


De belles choses. Vraiment.
Bonne impression, en tout cas.

Joon 04/11/2012 18:17


Hello,

Le sujet de ton poème est original et bien traité.
Aucune prise de risque pour quelque chose de relativement classique.
Au final, une lecture agréable mais pas renversante.

Au plaisir

Patricia 04/11/2012 18:15


"Je paye de mes charmes et me ronge le cœur

De voir que les uns jouent ce que les autres pleurent."


J'aime bien

Patricia

Océane 04/11/2012 16:27


J'aime ... pas les sauts de lignes, mais tout le reste ... moi friande du jeu ... mais j'évite d'entrer faire fumer ma CB, car dentelles je ne souhaite donner.
Bravo, vraiment c'est bien tourné.

Solia 04/11/2012 16:27


Je dépose mes mots sur le tapis vert !

imane el 21/11/2011 23:13


magnifique a lire:japprouve:bravooooooooo:bye:

Moon 18/08/2011 13:32


Muriel,

La vie n'est pas lisse, il y en a qui jouent et d'autres qui pleurent mais aussi certains qui aiment et d'autres qui aiment aussi.

Dans le monde que tu écris, tout semble factice, tout s'achète, tout se vend et je me dis que si cela existe c'est que, malheureusement, il y a des vendeurs de chair et des consommateurs payants,
des "gagneurs" et des perdants volontaires ou non d'ailleurs mais c'est un autre sujet !

Seriez-vous de cette race d'auteurs qui aiment plus que tout faire l'amour aux mots ?


Apache 16/08/2011 18:34


Très bel écrit, très bien ficelé. J'ai eu à le lire plusieurs fois pour ne pas laisser quelques subtilités m'échapper, et j'ai eu du plaisir à ça. Alors merci.


Rouleboss 15/08/2011 12:28


J'ai aimé et trouvé dans le rythme le ressenti et le désarroi du joueur


Loriane 15/08/2011 10:09


Tu restitues bien l'ambiance lourde de l'angoisse du joueur. Les couleurs et les lumières sont très présentes.
C'est une lecture agréable.


Sala 15/08/2011 10:08


C'est un joli poème, féminin, soigné, agréable à l'oreille et surtout intemporel, ce qui est une qualité.


Kiron 04/04/2011 22:40


magnifique sonnet... Moi qui adore ces poèmes, je me régale !


Ida 15/03/2011 13:09


Superbe poème. Ton vocabulaire est agréablement riche, sans faute, et bien utilisé. Le thème est bien choisi, aussi, d'autant qu'il me semble difficile à traiter. Un grand bravo !


Eli 15/03/2011 13:08


Haut degrès !


muscaris 04/03/2011 17:41


Des blessures à fleuret moucheté dans ces jeux de hasard et souvent de perdition.

Une magnifique écriture!:)


Canaille 04/03/2011 17:40


c'est vraiment trés beau!!! bravo!


Princedesroses 04/03/2011 17:39


Trés beau!!!
Beaucoup de finesse et tout en délicatesse

J'aime beaucoup vraiment!!


Merci beaucoup pour ce partage


JB 04/03/2011 17:05


Bonsoir.
Beaucoup de détresse dans ce poème.

JB a lu tous vos textes.

Bonne soirée à vous.


Bruno 25/02/2011 16:15



quand le rouge sanguin crie plus fort que le bleu......
touché !
merci Muriel Roland



Bernard 25/02/2011 16:14



Hé ! Hé ! J'ai lu...
Très habile ! Talent ? Les rimes manquent un peu de rigueur. Ainsi, "coeur " et "pleurent" n'en sont pas.



Frédéric 25/02/2011 15:24



très très joliment décrite la mélancolie d'une "fille de joie" bien triste d'en être réduite à celà..


un poème qui fait frissonner...


une descente aux 'envers', dans la 'nuit', le revers de ces décors faussement cliquants..


merci,


frédéric



Genou 25/02/2011 15:21



Un texte très émouvant que nous réserve, parfois, la vie.


Très attachant. Beaucoup de rythme dans le texte, cela lui donne beaucoup de réalité.


Amicalement Genou



Nous sommes sociaux !

Theme: Elegant press © 2013

Hébergé par Overblog

Instagram