Google+

Muriel Roland Darcourt - Auteur

TEXTES à lire, TEXTES à jouer... Monologues, Poésies, Lettres, Fragments, Nouvelles, Romans, Saynètes, Scénarios, Pièces de théâtre...Les textes de ce site sont protégés par un COPYRIGHT.


Poésie : Diableries

Publié par Muriel Roland Darcourt sur 3 Mars 2011, 14:17pm

Catégories : #Poésies

 

 

Huant des ténèbres, dans les bruits de la nuit,
L’infâme impérieux qui toujours vilipende,
Sème la discorde dans une sarabande,
Étouffant de ses cris l’espoir qu’il a maudit.

De ce funeste jour, rassasié de colère,
Le piège m’engloutit depuis qu’il a scellé
Pour un destin nouveau que j’ai voulu signer,
Le pacte nauséeux d’une chance éphémère.

Il vient me visiter, au détour des erreurs,
Des chemins emmêlés ne menant nulle part,
Il détruit de ses feux mes fragiles remparts,
Jouant dans la pénombre à susciter mes peurs.

Lui qui guide mon cœur vers l’abîme interdit,
Menace à chaque instant, brandissant le contrat,
De brûler sous son joug dans le triste trépas,
En assignant mon rêve à la tombe infinie.

Le sceau, l’alliance, m’ayant exproprié
De mon âme qui refuse de se rendre,
La lutte infernale se transforme en cendres
Dans le dédale infect de l’antre des damnés.

 

 

Muriel Roland Darcourt

Poésie - Diableries

 

images-copie-8.jpeg

Commenter cet article

Padding 07/04/2012 17:01


Je trouve ton poème profond et bien écrit

La chute, me parle énormément

Zoran 17/03/2012 18:50


De ce funeste jour, rassasié de colère,
Le piège m’engloutit depuis qu’il a scellé
Pour un destin nouveau que j’ai voulu signer,
Le pacte nauséeux d’une chance éphémère.

Magnifique !!!!!

Le Chevalier Dauphinois 17/03/2012 09:10


  Diantre !... Déjà que le "dédale infect" n'est pas agréable, mais en plus il est dans l'antre des damnés. Brrrr, cela fait froid dans le dos.


  Dis moi que ce n'est pas vrai... dis le moi... Car, je suis si naïf que j'y crois comme de la vérité vraie (comme disent les enfants)

Muriel 17/03/2012 09:38



J’ai fait cette erreur là, Chevalier, un jour de mauvaise inspiration… Il ne faut pas croire que pactiser
puisse être une solution… Des années à me repentir pour quelques minutes d’abandon. C’est le sens de ce poème… Mettre en garde ceux qui croient que le diable n’existe pas et qui sont prêt à tout
pour sortir vainqueur d’une situation en traitant avec le pire ennemi de l’humanité, avec désinvolture, sans penser aux conséquences. Mais grâce au Long Pont que je vais construire, je vais m’en
sortir…



Cleo 10/03/2012 11:43


Je suis contente de t'avoir dans ma communauté, tu as bien du talent.

Muriel Roland Darcourt 10/03/2012 13:50



Merci de ton passage et de ta lecture



Nora 04/03/2012 10:54


Désolée Muriel, mais pour ma part, j'ai toujours du mal avec tes vers.

Je sens un désencastrement entre le fond et la forme, c'est du défenestrage de vers et c'est le genre de catapulte qui ne me donne pas du tout envie de rentrer dans le texte.

Univers éculé non approprié qui s'agite aussi.

Angel 04/03/2012 10:48


J'ai bien aimé dans l'ensemble, et en plus j'ai apprit une chose : "abîme" est un mot masculin ! (ouais je sais c'est con comme truc mais ton écrit m'a servit :p).

Bleu 04/03/2012 10:46


hou!! Le pacte avec le diable! très dangereux. Tout un vocabulaire : l'infâme, vilipende, sarabande, maudit. etc. -Un mauvais sort est jeté par une entité malveillante. Funeste, Pacte nauséeux .
-Le rêve tourne en cauchemar.- Il vient me visiter, au détour des erreurs, Des chemins emmêlés ne menant nulle part, Il détruit de ses feux mes fragiles remparts, Jouant dans la pénombre à
susciter mes peurs. Poursuivi sans relâche!! La lutte est décidément infernale, et sans issue. Belle unité à travers tout le poème grâce à une variété de vocabulaire allant dans le même sens pour
créer un climat de fatalité innéxorable. Belles rimes.

Evy 03/03/2012 17:44


La lutte  entre les ténèbres brrrrrr beau texte passe une bonne soirée et  un bon dimanches de fête des mamy bisous evy

Nous sommes sociaux !

Theme: Elegant press © 2013

Hébergé par Overblog

Instagram