Google+

Muriel Roland Darcourt - Auteur

TEXTES à lire, TEXTES à jouer... Monologues, Poésies, Lettres, Fragments, Nouvelles, Romans, Saynètes, Scénarios, Pièces de théâtre...Les textes de ce site sont protégés par un COPYRIGHT.


Poésie : L'Apparition

Publié par Muriel Roland Darcourt sur 18 Août 2011, 15:57pm

Catégories : #Poésies, #Monologues

 

 

Dans le feu consumant qui ravageait la toile,
Par cette nuit austère faisant taire les étoiles,
Au gré des pages qui défilaient sous mes yeux,
Une image prodigieuse s’est élevée des cieux,
Bourgeonnant haletante au milieu de la flore,
La nébulosité abrupte révélant le trésor,
Déployant du fond de ces ténèbres sans lune,
Une esquisse perdue au sein de la lagune,
De mots inventés pour quelqu’un d’autre que moi,
Plongea mon âme dans une grandiose foi.
De la vie qui disposait à renaître,
Dans mon regard ébahi devant cette fenêtre
Qui s’ouvrait sur un vaste monde impromptu,
Se déployant autour de mon esprit perdu,
Telle une volute dessinée dans les airs,
Du hasard rejoignant l’univers,
Dans le souffle mêlé du soir de la mémoire,
Déliée et retrouvée sur le fil de l’histoire.
La confusion immiscée en cet étrange nuage,
M’apparût brièvement comme un sublime mirage,
Cette image est gravée au cœur de ma pensée,
Subitement envolée aussitôt aperçue,
Abandonnant une trace gracieuse dans les nues.
Car elle a fait surgir le soleil de l’ombre
En jaillissant sur l’ensemble de cette face sombre,
De la terre où les ruines du jour s’évaporaient,
Au céleste chao qui soudain m’emportait
Dans les flots où naviguaient les brumes
De l’oubli filtrant de l’inconsciente amertume.
Tandis qu’elle se dissipait au matin,
Comme un tourbillon vertueux épanchant son parfum,
Confessé au firmament de ce tableau halluciné,
Elle me fit croire à nouveau en ma divine destinée.

 

Février 2011

Muriel Roland Darcourt

Poésie - L'Apparition

 

 

 

Apparition.png

Commenter cet article

Christof 05/08/2016 17:11

superbe!
merci du partage
bravo!

Amatio 05/08/2016 17:10

magnifique ,,

Lorianne 12/09/2011 15:01


Je suis séduite il y a un parfum de classicisme dans le sujet et dans l'écriture.
J'aime toujours les rimes plates elles sont flatteuses à l'oreille.
Les imperfections n'enlèvent rien à l'intérêt de l'ensemble et à l'élégance du lyrisme.


La Buze 11/09/2011 12:19


Beau. Peut-être même trop pour moi. C'est tellement maîtrisé que pour mon humble petit goût personnel, il manque un peu de ces petites félures qui me ravissent en poésie. A la différence de la
nouvelle, j'adore l'imperfection dans un poème.
Mais c'est indéniablement brillant.


Emma 09/09/2011 23:40


J'ai aimé : "Par cette nuit austère faisant taire les étoiles"
Pour le reste, cela manque de fantaisie, à mon gout.

Et bonne continuation !


Australe 09/09/2011 23:37


De belles idées et de belles images.

Néanmoins je n'arrive pas à me défaire d'un sentiment de manque de cohérence ou d'équilibre de l'ensemble, peut-être est-ce dû à la longueur du texte ?


Inki 09/09/2011 17:42


le texte a l'air bien et travaillé, cependant deux choses me gênent :

le manque d'espaces entre les paragraphes

et l'ambiance un peu pompeuse à la baudelaire

sinon je confesse qu'il y a quelque chose

à la chopreine ... et chope là bien elle est un peu sauvage


Chantal 09/09/2011 11:15


Le beau, le plus merveilleux rendez-vous, trèsor !!!


Violette 09/09/2011 11:14


J'ai retenu mon souffle et ai tout lu d'une traite sans respirer ou presque.


Un tourbillon de mots .... Merci, ça tourne !!!


Rata 09/09/2011 11:13


merci pour ce beau poème


Evy 18/08/2011 22:57


Sublime c'est d'une douceur


louv'opale 18/08/2011 19:36


Bel écrit. Volutes et esquisse envolés y demeureront à jamais.


Nous sommes sociaux !

Theme: Elegant press © 2013

Hébergé par Overblog

Instagram