Google+

Muriel Roland Darcourt - Auteur

TEXTES à lire, TEXTES à jouer... Monologues, Poésies, Lettres, Fragments, Nouvelles, Romans, Saynètes, Scénarios, Pièces de théâtre...Les textes de ce site sont protégés par un COPYRIGHT.


Poésie : Ton Silence

Publié par Muriel Roland Darcourt sur 3 Décembre 2010, 01:29am

Catégories : #Poésies, #Lettres, #Fragments

 

 

Sous les cieux éplorés de paroles non dites,
De mots qu’on n’entend pas, ou qui prennent la fuite,
Je voudrais tant saisir dans les pluies de l’orage,
Les gouttes de tes phrases où les serments s’engagent
A ne pas oublier.


Ta voix ne distille plus de promesses inondées
De larmes d’allégresse exultant nos pensées;
Elle a péri noyée dans les flots de la vie
Qui s’écoule emportant les espoirs infinis
De ne pas oublier.


Ces vocables, ruisselants, de n’avoir pas su dire,
S’abritent un court instant, liquoreux de soupirs,
Pour avaler les pleurs chavirés par la grâce
De croire encore en nous, lorsque le ciel menace
De nous faire oublier.


Les limpides lexies qu’on a choisi de taire,
Au profit de sentences débordant de mystères,
Flottent encore alentour, que tu puisses les prendre,
Et jaillira soudain, un cri, dans les méandres :
Je n’ai pas oublié !

 

 

Muriel Roland Darcourt

Poésie - Lettre - Fragments - Ton silence

images-copie-5.jpeg

Commenter cet article

mireille 27/02/2015 12:23

difficile de casser la coquille quand on est prisonnier dans sa tête
le rêve et l'évasion ne sont que des élixirs de fuite
il faut être deux pour parler et avancer
sandrine va bien et isislo donnez moi des nouvelles bises mireille

katia 06/02/2012 18:35


joli poème le silence le mur invisible des mots amitiè

Annie 06/01/2012 18:53


Dire le silence n'est pas chose aisée; il faudrait je crois, renoncer

aux larmes et aux pleurs, au ciel, à ces liqueurs
qui débordent toujours quand s'échappe l'amour.
Eh quoi, l'amour toujours! La promesse allégresse
ne retournent jamais qu'aux instants périmés.
Je ne saurais vous donner qu'un seul conseil: lire, lire encore, lire beaucoup de poésie.
En plus vous y trouverez le plus grand plaisir.

Janis 17/12/2011 09:19


en tout cas, les mots choisis et le rythme forment un flot liquide, une pluie, un torrent, qui me semblent dire à la fois le désir et la perte - les larmes ? - et j'aime bien

Mehri 02/12/2011 11:44


Il y a le silences qui crie

et il y a le silence qui tue

Mais le silence est toujours une profonde interrogation

Merci pour le partage

Elys 30/11/2011 18:45


Magnifique ! Mots exquis pour évoquer un amour qui s'enfuit ...

Douce soirée

Amaury 30/11/2011 10:26


Les sentiments sont plutôt bien exprimés.
Je trouve dommage que l'équilibre de la musicalité soit rompu à trois ou quatre reprises, par exemple :
"Ta voix ne distille plus de promesses inondées", où l'on se retrouve avec 14 pieds alors que la plupart des autres vers sont des alexandrins.
Cordialement.

Muriel 30/11/2011 10:27



Oups, je n'avais pas vu (ou plutôt entendu...).
Le plus grave défaut dans ma "poésie" c'est que je l'écris avec l'accent parisien... Je mange les mots dont les terminaisons me dérangent... Erreur qui ne pardonne pas à l'écrit, mais essaye à
l'oral, c'est très bon :)



Terre Bleue 29/11/2011 21:34


belle construction... les mots coulent et se déroulent.... j'aime

Tana 29/11/2011 19:17


Là le rythme est parfait car on peut le dire on peut le déclamer, le crier on dirait Phèdre.

Le fond et la forme se fondent l'un et l'autre.

TerrainVague 29/11/2011 19:13


Certains silences sont souvent plus assourdissants que n'importe quel vacarme.

Sinon peut être que le principal à ne pas oublier en "amour" est de ne rien promettre...

Jessie 29/11/2011 16:05


triste silence .......

Féline Love 29/11/2011 13:17


un silence qui fait mal, des mots qui me parlent d'une certaine époque !!

Nous sommes sociaux !

Theme: Elegant press © 2013

Hébergé par Overblog

Instagram