Google+

Muriel Roland Darcourt - Auteur

TEXTES à lire, TEXTES à jouer... Monologues, Poésies, Lettres, Fragments, Nouvelles, Romans, Saynètes, Scénarios, Pièces de théâtre...Les textes de ce site sont protégés par un COPYRIGHT.


Saynète : La Grande Tête

Publié par Muriel Roland Darcourt sur 5 Janvier 2012, 10:44am

Catégories : #Saynètes

 


Tatie Miel, pourquoi tu dis que je suis grande ?


Parce que tu l’es.


Je ne suis pas tellement grande par rapport à toi.


Tu le seras bientôt en taille. Dans ta tête tu l’es déjà.


J’ai une grande tête c’est ça ?


Une tête de grande, ma grande.


Tu veux dire que ma tête est déjà grande et qu’elle ne va plus grossir?


Oui, Tu as une grosse tête sur un petit corps et bientôt tu auras un grand corps avec une petite tête.


Tu dis ça pour m’embêter.


Oui.


Pourquoi tu fais ça ?


Pour voir si tu comprends.


Évidemment je comprends, j’ai une grande tête moi, c’est toi qui l’a dit.


Elle est vraiment très grande en plus. Il faudra y mettre plein de choses.


Qu’est ce que tu veux que je mette dedans ? De la crème de marron pourquoi pas ?


Pourquoi pas.


Des livres.


Des livres c’est bien aussi. Tu y mettras tout ce qui te semble intéressant, ce qui te plaît, ce qui t’amuses, ce que tu aimes. Enfin, il faut la remplir quoi !


Pourquoi tu veux absolument que je remplisse ma tête ?


Ben, tu ne veux pas avoir une grande tête vide quand même !


Si, ça pourrait... me servir.


A quoi ?


A rester tranquille.


Une bonne chose, et aussi, si tu vas te baigner dans le lac tu ne risques pas de couler.


Et pourquoi donc ?


Ça fait comme un ballon. Et ça ne coule pas un ballon, tu pourrais nager grâce à ta grande tête vide.


Je sais déjà nager je te signale. Donc pas besoin d’en faire un ballon. Je préfère en faire autre chose.


Quoi ?


Humm, je vais réfléchir.


Alors il faut que tu rentres des pensées dans ta grande tête pour pouvoir réfléchir.


J’en ai déjà plein des pensées. Bah oui, j’en mets depuis que je suis toute petite, ça fait 7 ans, alors, il y en a des milliers !


Des milliers de pensées ? Ça ne risque pas de la faire exploser ta tête ?


Tu penses que je devrais en retirer des pensées pour pas qu’il en ait trop ?


Non je crois que tout rentre. Je suis même sûre qu’il reste de la place pour d’autres milliers de pensées, elle est tellement grande cette tête.


Arrête de dire que j’ai une grande tête.


Une tête de grande.


Ben oui je suis grande. On croit toujours que parce qu’on est petite on est petite. Tiens c’est rigolo ce que je dis là.


Moi je crois que tu es grande depuis très longtemps. Déjà quand tu marchais à peine je te demandais souvent si tu comprenais et tu me répondais oui.


Ben oui, parce que je comprenais.


Je sais bien, c’est que tu avais déjà cette grande tête-là, avec moins de pensées, c’est tout. Et moi j’en ai rentré quelques-unes de mes pensées dans ta tête.


Pourquoi t’as fait ça ?


Pour la remplir, elle me faisait pitié cette grande tête vide.


Quoiii ? Je t’interdis de recommencer. Ma tête elle est à moi et je fais rentrer ce que je veux à l’intérieur. Et seulement ce que je veux !


Alors cache-les pour ne pas que je te les vole !


Tu peux voler des pensées ?


Oui bien sûr mais ce sont les tiennes alors je te les laisse.


Elles ne te plaisent pas mes pensées ?


Je les aime beaucoup au contraire mais d’abord ce sont les tiennes et je ne les prendrais pas sans ta permission. Et comme en plus tu ne m’as pas donné la permission d’en mettre, je te laisse donc avec ta grande tête à moitié vide.


J’m’en fiche parce que je vais la remplir complètement. Toute entière. Et ma grande tête à moi sera plus pleine que la tienne.

 

 

Muriel Roland Darcourt

Saynète - Théâtre - La Grande Tête

 

marthe-les-pensees-i-2107770.jpg

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Theme: Elegant press © 2013

Hébergé par Overblog

Instagram